Se remettre en route

Mardi  14 Avril

Nous voilà partis de New-York. Avant de quitter la ville, nous nous arrêtons déjeuner chez les frères Franciscains dans le Bronx, eux avec qui nous avions passé le Triduum et discuté ultérieurement.

DSCN9484

Frère Peter à gauche et frère Louis à droite.

Frère Peter à gauche et frère Louis à droite.

Puis, nous prenons la route et retrouvons notre quotidien de cyclistes.

Premier jour, RAS. Nous profitons d’une carte qu’un warmshower nous a envoyé et qui nous permet d’échapper au maximum des villes.

  • http://www.warmshowers.org = Site internet où sont inscrits de nombreux cyclistes. Le principe est simple : chacun indique s’il peut accueillir des cyclistes de passage dans son coin et précise ce qu’il peut offrir : lit; coin de jardin pour planter sa tente; nourriture…. et une douche chaude car tout bon cycliste sait que c’est la première chose qu’on recherche après une bonne journée de vélo ! Amis cyclistes, n’hésitez pas à vous y inscrire, c’est vraiment pratique et cela assure des rencontres très sympathiques. Nous en profitons quand des hôtes sont sur le chemin depuis la Floride ! 

Cependant, ce mardi, jour de notre départ de New-York, aucun warmshower sur la route. Aussi, nous reprenons notre bonne vieille habitude de demander l’hospitalité pour la nuit. A Port Chester, nous nous arrêtons devant une église. Une communauté espagnole y est rattachée ainsi qu’un patronage. L’église étant fermée ( comme toutes celles que nous avons déjà dépassées aujourd’hui… ) Benoît entre à l’intérieur du patronage. Lorsqu’il ressort, sans possibilité de rester pour la nuit, un monsieur s’approche, intrigué par notre vélo. « Do you speak Spanish ? » nous demande-t’il. « No but a little Italian ! » Grâce à nos petites notions d’italiens, nous lui demandons s’il peut nous héberger pour la nuit. Il appelle alors une amie qui parle anglais. Lorsque je l’ai au téléphone ( ce qui est ma bête noire car j’ai toujours peur de ne pas comprendre ce qu’on me raconte ) je parviens à saisir que notre monsieur brésilien comme nous l’apprendrons pas la suite, est prêt à nous accueillir. Il doit simplement demander à sa femme. Après un coup de fil à cette dernière, il nous invite à le suivre. Nous voilà donc partis pour le sprint final jusqu’à la maison de notre nouvel ami. S’ensuit une soirée très sympathique avec M. Gatto, sa femme et ses 2 fils adoptifs qui parlent très bien anglais. Nous sommes très touchés par la simplicité et la spontanéité de leur accueil. Et au moment d’aller nous coucher, Gatto et sa femme nous laissent… leur propre lit. Nous avons beau leur dire que nous pouvons dormir sur nos matelas gonflables dans le salon, rien n’y fait. Nous sommes pris au piège par la bonté sans bornes de ce couple et n’avons plus qu’à rendre grâce au Seigneur et à Le prier d’accorder sa paix pour cette maison.

DSCN9494

M. Gatto au centre et un de ses fils adoptifs

DSCN9501

Avec le drapeau brésilien et celui de l’Equateur ( nationalité de sa femme )

DSCN9495 DSCN9502

Les deux jours suivants, nous sommes attendus le soir par des « warmshower ». Les premiers, Mike et Lynne à Milford.

DSCN9507

Mike et Ben

DSCN9510

Un super jeu créé par Mike

 Mike nous accompagnera un bout de chemin vers New Heaven le lendemain matin.DSCN9512

DSCN9513

Sur la route entre Milford et New Heaven

DSCN9528

La fameuse université de Yale à New Heaven.

DSCN9530

Visite du musée des Knights of Columbus. Nous y apprenons la volonté d’évangélisation de Christopher Columbus.

DSCN9531Et les seconds warmshowers, Richard et Sharron, à Southington. Ces derniers nous préviennent qu’il pleut le lendemain, soit vendredi. Ils nous proposent alors de rester un jour de plus. Nous acceptons et ne repartons que le samedi. Cela nous laisse plus de temps pour discuter avec eux. Les prochains warmshowers seront à Gill, pour lundi soir. Ce qui nous demandera, exceptionnellement, de rouler un petit peu dimanche après-midi.

DSCN9545

Sharron et Richard

Nous suivons donc, samedi une super piste cyclable construite à la place d’un canal jamais achevé.

DSCN9547

Toujours la banane !

Et de coups de pédales en coups de pédales, avec bien sûr notre bien aimée pause jeux de cartes du déjeuner, nous parvenons à Southwick. Là, en quittant la piste cyclable, nous apercevons un panneau indiquant « Our Lady of the Lake ». Ce doit être une église catholique puisqu’elle est dédiée à Notre-Dame… Nous arrivons effectivement à une église catholique. Le prêtre, très sympathique, nous invite au «  spaghetti-dinner » qui a lieu au sous-sol de l’église, pendant que lui contacte un couple de paroissiens qui parlent français ! Au-cours du dîner, nous discutons avec un couple assis à côté de nous. Ils sont très sympathiques et nous proposent de nous accueillir pour la nuit.

DSCN9556

En grande discussion… n’y aurait-il pas des origines italiennes dans la famille Poidevin ???? Ma che !

Mais grâce au père, nous avons déjà d’autres hôtes pour le soir. Guy vient en effet nous chercher et nous conduit chez lui. Nous sommes amusés par son accent québécois et celui de sa femme. Certaines de leurs expressions valent le détour ! « Passe-moi mon kodak » dit sa femme au-cours de la soirée, où au moment de se dire au revoir le lendemain matin, on se fait «  une petite serrette ! » Bref, nous passons une excellente soirée.

DSCN9560

Entre Ben et le père, Gertrude et Guy, nos hôtes.

  Après la messe du lendemain, nous repartons pour quelques 30 km.

DSCN9561

Concours du tandem le plus étrange !!

     Nous nous arrêtons à Northampton. Là, nous nous dirigeons vers l’église et après la messe ( notre seconde de la journée ! ), nous demandons au prêtre si nous pouvons être accueilli par lui ou s’il connait une famille. Cette fois, il ne peut rien faire pour nous et en est très désolé. Nous reprenons le vélo et nous engageons dans une rue, au hasard. Mais il n’y a personne. Après un tour de pâte de maison, Benoît remarque une autre église catholique, polonaise. Un couple nous ouvre sa porte. Nous découvrons ainsi l’existence d’une autre église catholique qui n’est pas romaine.

      En bref, l’église catholique polonaise est née au-début du XIXè à la suite d’une mésentente entre le curé américain, d’origine allemande de la paroisse polonaise et les paroissiens à la suite de quoi la communauté choisie de se séparer de Rome. Aujourd’hui, ils sont présents particulièrement sur le continent américain et en Pologne. Leur liturgie est quasiment la même que la nôtre. Cependant, ils ont choisi de revenir à la tradition de l’église telle qu’elle était au premier millénaire. Ainsi, ils ne reconnaissent pas les dogmes venus après, tel que l’Immaculée Conception de la Vierge Marie, ou le purgatoire. D’autre part, les prêtres peuvent se marier.

Nous étions donc chez le curé de la paroisse et sa femme. Ce furent d’intéressants échanges et nous étions heureux de pouvoir prier avec eux dans leur église à la fin de la soirée.

DSCN9564

      Lundi soir nous avons dormi à Gill chez des warmshowers, après une journée de pluie. Nous étions trempés. Et comme dit Alden, une journée de cyclisme se termine toujours par une montée. Et cela s’est vérifié de nombreuses fois ! Le couple qui nous accueillis habite en effet perdu dans la forêt, au-bout d’un chemin de terre.

DSCN9570La soirée fut emplies de discussions philosophiques et politiques.

DSCN9575

Alden

Voici de quoi récupérer du sirop d'érable. Mais ne nous réjouissons pas trop vite : 1 gallon ( 3,7 L ) de sirop d'érable nécessite... 40 gallons de sève récoltée depuis l'arbre.

Voici de quoi récupérer du sirop d’érable. Mais ne nous réjouissons pas trop vite : 1 gallon ( 3,7 L ) de sirop d’érable nécessite… 40 gallons de sève récoltée depuis l’arbre.

Clin d'oeil pour Maman et ma chère soeur !

Clin d’oeil pour Maman, ma chère soeur et ma belle-soeur !

DSCN9586DSCN9584

DSCN9582

Enfin depuis hier, nous sommes à Putney chez la maman d’oncle David chez qui nous étions à Washington. Et nous nous arrêtons pour 2 nuits. Cela nous fait du bien car reprendre le rythme n’est pas si facile et puis surtout, nous avons encore le temps de rejoindre Montréal.

Visite d'une tannerie à Putney

Visite d’une tannerie à Putney

DSCN9601

DSCN9605

Un des ponts couverts du Vermont

Un des fameux ponts couverts du Vermont !

DSCN9614

DSCN9565

une nouvelle passion pour mon mari… photographier des tracteurs !!

La suite au prochain épisode !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s