18 jours (25 maintenant) trop rapides ! (Part 3)

Voici la fin de ces quelques jours avant New York. Nous étions donc arrivés chez Martha et Richard samedi soir après les avoir rencontrés à la sortie de la messe.

Dimanche 22 mars.

Encore une fois le petit déjeuner est royal. Nous sommes reçus comme deux fils et fille, ou petit-fils et petite-fille mais aussi et surtout comme deux frères chrétiens. Lors d’un skype avec mes parents leur première réflexion est, en voyant un cadre derrière nous, « Ah ! Vous êtes dans une famille chrétienne, ça se voit » DSCN9217 Effectivement cela se voit, dans leur accueil, dans leur attitude l’un envers l’autre et à notre égard; mais lorsque au moment du déjeuner je leur dis cela, ils s’en amusent. Richard est juif ! Ou, pour être exact, de famille de tradition juive ! La Pâque, la Bar Mitzvah…. Au moment de leur mariage, Martha est catholique et prie souvent pour que son mari rencontre le messie même si il ne pratique plus vraiment sa foi juive.

DSCN9210

Notre ami Richard, ancien dentiste, aime sa femme, le golf (de l’autre coté de l’étang) et la pêche.

Il y a une vingtaine d’années, le jour de l’anniversaire de Martha, Richard lui dit qu’il va lui peindre quelque chose et lui demande ce qui lui ferait plaisir. Elle n’ose répondre qu’elle aimerait une image pieuse, elle qui malgré ses pèlerinages à Medjugorje, à Guadalupe, ne se permet pas d’accrocher une seule image pieuse par respect pour son mari. Seule une carte postale au coin de son chevet. Ce matin-là, elle déplace cette carte de Guadalupe dans le salon pour y prier, puis part en oubliant de la ranger. Richard n’ayant pas de réponse à sa précédente question, prend cette image et se met a la reproduire. Il y passera la nuit, dont la moitié du temps uniquement sur les yeux.DSCN9202

Notre dame de Guadalupe, vierge des Amériques,peinte par Richard pour son épouse.

Imaginez la surprise de Martha !

Puis quelques temps après, Martha demande a Richard de l’accompagner à Medjugorje. « D’accord, répond t’il, si il y a quelque chose que je peux faire là-bas en t’attendant. » Comme il n’y a pas de golf, le voyage n’est pas pour tout de suite ! Mais le lundi suivant au travail, il tombe dans une revue spécialisée pour les dentistes. Et en première page il y a un appel au bénévolat pour aller installer une clinique dentaire dans une région en guerre, dans un petit village, en petit caractère : Medjugorje. Comme Richard est honnête et que maintenant il a une raison, il accompagnera sa femme. Les fioretti se succèdent.

A cette époque c’est la guerre dans cette région, les soldats se sont servis au dispensaire, il n’y a plus de défibrillateur. Une soeur en demande un à Richard par l’intermédiaire de Martha. Richard n’est pas content il n’est pas médecin et il n’a pas le temps en deux ou trois semaines de trouver un tel engin. Mais le lendemain matin au travail ses clients annulent leur rendez-vous. Il se retrouve donc avec deux heures devant lui. Il se met a chercher et découvre qu’un hôpital voisin propose un défibrillateur, en panne. Il appelle, va le récupérer. Puis il regarde la notice, appelle le service de réparation à Los Angeles qui lui dit qu’il faut contacter Boston. Mais il ne se voit pas aller si loin pour une malheureuse pièce. A Boston on lui dit qu’en fait un seul hôpital aura la pièce qu’il lui faut : celui où il travaille. Voici donc Richard et Martha partis avec un défibrillateur sous le bras, comme bagage à main !

Il explique que c’est pour son coeur et les gars le laissent passer. Incroyable, non ? !

Puis il prend le car avec les autres pèlerins, il a peur sur la route, le chauffeur ayant pris la route le long de la mer. Là, les pélerins du car se mettent à prier le rosaire, cela l’apaise beaucoup.  » MAIS pourquoi s’arrêtent-ils ? » se demandent Richard à la fin du chapelet. La peur revient jusqu’à ce que, par la fenêtre  » la Sainte Vierge apparut  » et lui donna une paix plus durable. Puis après…. retour à la vie normale.

Le prêtre demande cette année-là à Martha de faire les catéchèses pour les catéchumènes. Elle doit remplacer la responsable habituelle, indisponible.  Cela lui est très dur parce qu’elle n’aime pas parler devant les autres. Mais bon, elle accepte. Et un soir alors que son mari la conduit, il reste et écoute à son insu. Puis il demandera le baptême, au plus grand étonnement de sa femme qui le préparera durant le catéchuménat. C’est sa belle-mère qui sera sa marraine.

DSCN9202 - Version 2

Pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire de ND de Guadalupe, et entre autre, tout ce que l’on trouva dans les yeux de la Vierge : http://www.sancta.org/eyes_f.html

Mais revenons à des anecdotes plus primaires.

Notez le dîner :

Je suis française ! et TRES fière.

Je suis française ! et fière de l’être.

Lundi 23 Mars.

Nous voilà partis, sous la pluie, vers Saint Augustine. Ce n’est pas très loin, nous y sommes pour l’heure du déjeuner. Cela nous laisse le temps de visiter la plus vieille colonie des Etats-Unis. Ce n’est pas le premier lieu où les colons sont arrivés, mais celle qui fut la première durablement.

DSCN9218

1er missionaire.

1er missionaire américain.

Notre Dame de la Lèche, première chapelle des Etats-Unis.

Notre Dame de la Lèche, première chapelle des Etats-Unis.

Mardi 24 mars.

Nous partons vers Jacksonville afin d’y dormir pour récupérer la voiture le lendemain.DSCN9233

Notre hôte fait du vélo et apprécie le nôtre.DSCN9234

Le lendemain, très gentiment, il nous conduira au lieu de la location de voiture. Cela évitera une fatigue inutile.

Mercredi 25 mars au vendredi 27 mars.

Nous voilà sur la route, mais en voiture pour New York. Notre destination pour ce week-end est Washington où vivent des cousins américains d’Alix. Mais avant, nous passons par Savannah, une ville ancienne pour les US, et pas la Blue Ridge Parkway, une route interdite aux camions dans les montagnes à l’ouest de la Caroline du Nord et de la Virginie.

L'intérieur de la cathédrale de Savannah.

L’intérieur de la cathédrale de Savannah.

Bâtie par des français fuyant la révolution.

Bâtie par des français fuyant la révolution.

On en profite pour faire du tourisme.

On en profite pour faire du tourisme.

Sur la route vers le Nord, nous découvrons que le printemps arrive timidement ici.

Sur la route vers le Nord, nous découvrons que le printemps arrive ici que timidement ; cela nous change de la Floride.

Sur la Blue Ridge Parkway.

Vue depuis la Blue Ridge Parkway.

Jeudi soir nous dormons en voiture et le vélo dehors.

Jeudi soir nous dormons en voiture et le vélo dehors.

Mais le matin au petit déjeuner, surprise !

Mais le matin au petit déjeuner, surprise !

DSCN9262

Ce n'est pas qu'un tout petit peu de neige !

Ce n’est pas qu’un tout petit peu de neige !

DSCN9266

Samedi 28 et dimanche 29 mars.

Petit week-end en famille. Nous profitons du lieu pour laver le vélo et faire la visite du musée sur l’histoire de l’Amérique ou des Amériques ? et le musée d’histoire naturelle.

( pour les trois photos suivantes, une spéciale dédicace est adressée à Papa d’Harcourt, amoureux des trains ! )

On se croirait presque à l'époque ! Mais il ne reste plus d'indiens.

On se croirait presque à l’époque ! Mais il ne reste plus d’indiens.

DSCN9273 DSCN9271

DSCN9272

Lavage pour le vélo, bronzage pour madame.

Lavage pour le vélo, bronzage pour madame. ( oui enfin, ce n’est pas comme si je n’avais rien fait. CAER = commentaire ajouté en relecture )

Oncle David.

Oncle David.

DSCN9282

Durant un policiers-voleurs à vélo.

Durant un policiers-voleurs à vélo.

Avec le tandem, ce jeu est difficile ! Imaginez-vous prendre un virage rapide !

Avec le tandem, ce jeu est difficile ! Imaginez-vous prendre un virage rapide ! Ici avec Miles, notre cousin.

Brigitte, Miles et Georges !

Brigitte, Miles et Georges !

Nos cousins et leurs parents, tante Ariane et oncle David.

Nos cousins et leurs parents, tante Ariane et oncle David. Lundi matin, avant l’école !

Lundi 30 mars.

Nous arrivons à New York ce soir. Nous faisons l’aller-retour dans Manhattan pour trouver un endroit où laisser le vélo les dix jours prochains. Heureusement, par Jos (Radio Maria Belgique. Vous savez la voix que vous connaissez bien par les interviews mais dont vous n’avez pas d’image ) nous avons le contact de soeurs de la famille spirituelle « l’Oeuvre ». Nous laisserons le vélo dans la cours de la paroisse où elles habitent.

Nous sommes donc à New York depuis quelques jours maintenant. Le Christ est bien ressuscité chez nous aussi ! Belle fête de Pâques !

Les photos dans un autre article, bientôt, très bientôt. Pardon pour le retard de celui-ci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s