De Hanoï au Lac Lugu

Nous devions aller de Hanoi à Lao Cai ( frontière avec la Chine ) en vélo, puis continuer en bus jusque Kunming. – En bus, car nous nous sommes faits avoir en faisant faire notre visa par une agence à Hanoï et n’avons eu que 20 jours et non 30. Donc, pas le temps de traîner. – Sauf que, quelques jours avant notre départ de Hanoï, nous avons trouvé les coordonnées d’une française qui avait passé 2 mois chez les Na ( ou Mosuo ) en 2007 et qui faisait un documentaire sur eux. Nous la contactons et apprenons qu’elle est actuellement au Lac Lugu jusqu’au 1er mars. Nous décidons donc d’accélérer notre trajet et ne faisons pas le trajet prévu en vélo mais en bus couchette ( malheureusement car le nord du Vietnam est réputé pour être très beau. ) Ainsi nous prenons 1 premier bus de nuit de Hanoï à Lao Cai. Il arrive à 2h30 du matin… pratique ! Pour finir la nuit, ce sera donc hôtel. Le premier de ce tour du monde.

Le lendemain, nous passons la frontière chinoise en vélo ( rien de glorieux, ce n’était qu’à 3-4 km…! ) et attendons le prochain bus couchette pour Kunming. Ce dernier part à 19h30. A quelle heure arrivera-t-il cette fois ?

Réponse : 1h30 du matin, mais en périphérie de Kunming. Nous cherchons donc là encore un hôtel. Et là, nous découvrons que tous les hôtels ne peuvent pas accueillir d’étrangers. Nous voilà donc, ne sachant pas du tout où aller, devant 5 ( au moins ) hôtels qui ne peuvent nous héberger et nous rencontrons là vraiment l’obstacle de la langue. Finalement, après quelques kilomètres parcourus, à force de demander, nous trouvons un endroit où poser notre tête.

Le lendemain, nous retrouvons Johnny, un chinois très sympathique, dont nous avons eu le contact par une amie. Nous dormons chez lui ce soir-là et laisserons le tandem chez lui pendant la durée de notre séjour au Lac Lugu qui est encore à plus de 500 km.

Nous prenons la route au petit matin avec Johnny, dans la voiture de l’une de ses amies. Prochaine étape : Dali. Nous sommes mercredi, ce soir, nous resterons fêter Têt ( le Nouvel An chinois ) avec la famille de Johnny et passerons un très bon moment avec eux.

Le jeudi nous prenons le train pour Lijiang. Là, nous sommes contraints de rester 2 nuits car il n’y a pas de bus pour le Lac Lugu avant samedi. Cela tombe finalement bien, pour la première fois du voyage, je ( Alix ) suis malaaaaade ! ( une bonne angine je pense ). Donc, repos, et visite tout de même de la  » vieille ville  » . Je mets des guillemets car de vieille ville, nous voyons plus une imitation, avec des maisons neuves faisant vieux ! (et pourtant, il semble que cette vieille ville soit classée au patrimoine mondiale de l’Unesco. . .)

Enfin, dernière ligne droite, samedi matin c’est parti pour 220 km qui seront parcourus en… 8 h, avec 2 changements de bus

Nous voilà donc au lac Lugu après 8 h de bus depuis Dali

Une société sans pères ni maris… c’est du moins ce que nous pensions suite à la lecture du livre de Cai Hua. Et pourtant, il semble que ce ne soit pas tout à fait ça, voir pas du tout… Beaucoup d’erreurs et de clichés semblent avoir été véhiculés par ce livre, entre autre.

Une réflexion au sujet de « De Hanoï au Lac Lugu »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s