Témoignage du père Totonijan sur la paternité

Voici un extrait d’un entretien très intéressant que nous avons eu avec le père Totonijan, fondateur de Radio Mariam Arménie.

 » Pour moi, le père ce n’est pas la discipline. Le père, c’est l’autorité qui lie la tradition avec le futur. C’est lui qui transmet tout ce dont on a besoin pour pouvoir survivre et continuer. L’éducation, au sens de formation de la personne, c’est pour aider la nouvelle génération à survivre et à s’améliorer. 

Aujourd’hui pour pouvoir survivre, on a besoin de centaines de milliers de personnes. Nous ne pouvons pas survivre, vivre seul. Donc le père est la personne qui est la continuation, le lien entre l’ancien et l’avenir. 

On se rend compte de la valeur de papa quand on enterre le papa ! J’ai enterré mon père quand j’avais 56 ans. Et quand il est parti, c’était à moi maintenant. Si j’avais des enfants, je serai la personne auprès de qui les autres devraient venir parler, demander un avis et autre. Je serai le lien.

Donc le père c’est le lien. Et il doit faire ce lien avec autorité, sans force. Le pouvoir et l’autorité, ce sont 2 mots très différents. Il faut avoir l’autorité sans force, sans pouvoir. (…)

(…) Pour l’enfant de 3 ans, Papa sait tout. C’est le plus intelligent, le plus fort, il connaît tout. Demandez à un enfant de 3 ans si son papa sait parler chinois : « Bien sûr ! » Sait-il conduire un avion ? « Bien sûr ! ». Papa sait tout. Il peut tout faire. Quand l’enfant de 3 et demi est avec papa, il n’a peur de rien. 

Voici l’histoire que m’a raconté mon chauffeur : Il y a une trentaine d’année, quand son fils avait 3 ans, il a acheté une voiture. Lui ne savait pas très bien conduire sur une route gelée. Pas très loin d’ici, ils sont entrain de descendre, il tape sur le frein, et la voiture dérappe, avec son fils qui commence à aller d’un côté à l’autre, se tape la tête contre la fenêtre et lui est en sueur. D’une manière ou d’une autre il arrive à arrêter la voiture à la fin. Et que dit l’enfant ? « Papa, tu peux le faire encore une fois ? !! » 

L’enfant de 13 ans, il connaît tous les défauts de papa. Pour lui, papa, c’est comme les autres. Lui, il sait mieux que son père. Jusqu’à ce qu’il devienne père lui-même. A ce moment là, il revient à son père et la fille revient à sa mère. « 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s