Suite d’une semaine bien chargée.

DSCN2090

Jean Claude et Michèle. ainsi que « Anna » leur petite fille, lundi matin en les quittant.

 Une semaine de rencontres

……………..riches.

DSCN2157

La rencontre d’une pose déjeuner : un couple nous venant tout droit de Belgique. Direction Marseille.          Le vélo de monsieur, sur la photo, lui fait tirer ou porter 100kg.

 

 

 

 

 

 

 

Voilà de quoi nous rassurer avec nos 36 kg dans les sacoches, plus nos 25 kg de vélo.

 

 

 

 

DSCN2187

Les soeurs de la fraternité des disciples de l’Evangile, à Viviers.

DSCN2213

Pause très appréciée chez une de nos amie : Capucine.

 

 

 

 

DSCN2218

Alex et Maud Lauriot Prevost. http://www.evangilepourlecouple.fr

Notre rencontre avec Maud et Alex fut l’occasion d’un très beau partage sur le couple, et la découverte que celui-ci avait à faire de sa vocation au sein de l’Eglise.

DSCN2154

une drôle de rencontre

 

 

 

 

saurez-vous reconnaître quel est cet animal ??

 

Pour ceux qui n’ont pas Facebook, allez voir la vidéo de notre départ sur ce lien :

https://www.facebook.com/video.php?v=1531190740445061&set=vb.1464284807135655&type=2&theater

604 800 !

604 800 ! c’est exactement le nombre de secondes qui nous séparent de notre départ.
 
Comment vous raconter une semaine de voyage ? « Une semaine, me direz-vous, ce n’est pas grand chose ». En cela vous avez raison, une semaine de boulot, de cours, une semaine rythmée par le travail, ça passe vite. Mais une semaine en partant le matin sans savoir où l’on couchera le soir, en faisant du 17km/h de moyenne, et bien cela passe lentement. Ou pour être plus exact, les journées sont tellement chargées que nous avons l’impression d’être partis depuis plus longtemps.
 
Alors voilà : les photos nous aideront.
DSCN2099
La vallée du Rhône, en descendant lundi matin depuis St Michel du Rhône. Nous n’avons pas pris de photos en montant…comprenez, nous avons souffert.
DSCN2112
 
Le soleil tape mais les bas-côtés sont encore verts, nous sommes à la Plaine, à Chateauneuf de Galaure chez Marthe Robin.
 
 
 
DSCN2190
 
 
 Vient ensuite l’Ardèche.
Ici, St Michel veille sur Viviers, l’évêché.
 
 
 
   
DSCN2237

Là, nous entrons dans des terres hostiles (pour un blond comme moi). L’apparence de verdure sur le bord de la route est trompeuse, nous voilà dans le Vaucluse.

DSCN2234

même les panneaux confirment qu’il fait trop chaud

 

DSCN2241

Cotignac : le lieu d’apparition de St Joseph. Pères de famille, vous voilà confiés à Sa protection.

DSCN2240

L’autre lieu d’apparition de Cotignac, aujourd’hui moins connu. Plus ancien et qui a permis la naissance de Louis XIV, la Ste Vierge est ici vénérée sous le vocable de ND de Grâces.

 
 

D’un foyer à l’autre

mardi 2, au soir.

D’un foyer à l’autre descend la route des vacances. Quelques kilomètres après notre départ du foyer de charité de St Bonnet de Galaure ce midi, nous avons du rejoindre à St Vallier la si célèbre N7.  

DSCN2128D’un foyer à l’autre la vocation change mais demeure au service des jeunes. Des lycées des foyers au foyer de lycéens, nous retrouvons le même don de soi-même au service de la liberté d’un autre. 

D’un foyer à l’autre le mot prend tout son sens. Foyer de charité où sous la conduite d’un père, des hommes et des femmes ont décidé de vivre une vie fraternelle pour « être saint, rayonner d’une vie profondément surnaturelle dans l’exercice incessant de la charité » ; ou foyer de vie où le frère Michel, comme un père, ou plus justement comme il le dit, « comme un grand-père » veille sur les cinq jeunes présents pour l’année. Ici à Valence, d’où nous écrivons ces quelques lignes trois spiritains accueillent quelques garçons pour une vie de famille : devoirs, cuisine, vaisselle, prières.

DSCN2151

Le frère Michel nous accompagne jusqu’à la sortie de Valence, mercredi matin.

D’un foyer à l’autre les questions se ressemblent. Comment rejoindre les jeunes pour leur apporter le Christ et son heureuse annonce. Oeuvrer à éduquer la nature, parce qu’« on ne fait pas de surnaturel sur du naturel tordu. » Et pourtant leur montrer que le Christ apporte une révolution dans le coeur de chaque homme. Défi d’un foyer à l’autre, défi pour ceux, qui, dans le monde, porte le doux nom de foyer. 

D’un foyer à l’autre, la réponse est la même : la prière, simple, confiante, persévérante. Tous les jours entretenir, telles les femmes dans nombres de pays, la flamme. 

D’un foyer à l’autre est vécu le fait que c’est ce Feu qui fait l’unité.

Partis ?

dimanche 31 août

«  – Alors, êtes-vous vraiment partis? «  Nous demande Jean Claude alors que nous dînons. La question me paraît d’abord étrange. Partis ? Eh bien oui, nous le sommes depuis ce matin 12h. Nous avons quitté Lyon après la messe de 10h30 en l’église saint Martin d’Ainay. Le père Martin nous a bénis et confiés à Notre Dame de Rocamadour. Le premier coup de pédale a été donné entouré de nos familles, de nos amis… C’est bon de se sentir soutenus et encouragés dans cette folle aventure. Alors oui, nous sommes partis !

Mais notre hôte précise : «  Vous sentez-vous partis? Réalisez-vous que vous êtes partis ? » Pour lui, ajoute-t-il, lorsqu’il a commencé saint Jacques de Compostelle, il s’est senti parti qu’au-bout de 2, 3 étapes. Je réfléchis…

C’est vrai que le départ se fait en douceur, par des étapes symboliques : donner le premier coup de pédale, dire au revoir à Damien qui nous a accompagné jusqu’à la sortie de Lyon; prendre un déjeuner à 4, avec mon frère et ma soeur; les laisser à leur tour nous quitter à Condrieu. Petit à petit, nos sécurités, nos repères s’éloignent. Mais il faudra encore quelques kilomètres pour me rendre compte que nous sommes bien partis.