Nous quittons Rome

Lundi 29 septembre

DSCN2788

Le père Thierry Blot, travaille au dicastère pour la liturgie et le culte divin. C’est grâce à lui que nous avons été accueilli par un des amis rogationnistes.

L’heure du départ de Rome se précise. Nous partirons mercredi 1 octobre à midi. Pourquoi à midi ? Simplement parce que nous allons prendre un peu le train. Nous traversons l’Italie d’ouest en est, de Rome à Pescara.

L’idée est simple : à notre arrivée ici nous rencontrons un évêque albanais, membre de la communauté des Pères Rogationnistes -la communauté qui nous a reçu pendant une semaine-. Ce dernier nous a invité à venir rencontrer les gens de son diocèse. Du coup, notre programme va changer quelque peu. Nous ne descendrons pas jusqu’à Brindisi pour traverser l’Adriatique vers Igoumenista (en Grèce) mais nous nous arrêtons à Bari pour prendre le bateau mardi 8 octobre direction Dures en Albanie.

Mais avant petite pause à San Giovanni Rotondo le weekend qui vient. Vous ne connaissez pas ? C’est là où a vécu Saint Padre Pio. Plus d’info dans quelques jours.

Mais quel intérêt a t-on à aller en Albanie ?

c’est tout simple. Là-bas, les familles vivent tiraillées entre l’occident et l’orient, entre l’Europe et des lois datant du XVème qui permettent de frapper sa femme et ses enfants. Là-bas, il semblerait que de nombreux pères ne travaillent pas, que les femmes fassent tout. Vous comprenez maintenant l’intérêt pour nous ?!

Nous partons donc mardi soir prochain, pour une arrivée mercredi 9 au matin. Là, un prêtre nous vient nous chercher, nous emmène dans le Nord et nous allons même aller au Monténegro. à suivre . . .

DSCN2775

à droite sur la photo, le père Francesco, rogationniste, et sa famille dimanche dernier.

Le mecanico et les gardes suisses

Pendant notre semaine à Rome, nous avons eu la chance de rencontrer des prêtres et des familles en quantité ; voilà pourquoi nous avons donné peu de nouvelles.

Mais voici quelques pépites de notre semaine.

DSCN2742

L’uniforme de la garde suisse

Nous sommes allés visités la garde suisse (voir les autres photos dans la galerie).

Deux points nous ont marqué. Le premier point est en fait un détail. Ci-dessous les cuirasses de l’uniforme pour les jours de fête.

DSCN2743

La cuirasse des grands jours

St Joseph, un "détail" de la cuirasse précédente

St Joseph, un « détail » de la cuirasse précédente

 

Voici le détail en question.

Saint Joseph gravé sur la cuirasse.

 

 

DSCN2766

fusil allemand de la seconde guerre

 

Le deuxième point est une petite histoire ; durant la seconde guerre mondiale, lorsque les allemands sont arrivés au Vatican, l’un d’entre eux a refusé d’avancer en disant : « je suis catholique, je ne peux faire cela. » Il a donc enlever son casque et déposer son fusil. Voilà pourquoi, si vous visitez la garde suisse pontificale un jour, vous verrez ces deux détails qui dénotent dans le paysage.DSCN2764

 

Dans le titre j’annonce un mecanico, Franco de son prénom. Franco vit près de la où nous  dormions. Il tient un magasin de réparation de « bicycletta » comme l’on dit aussi. Nous sommes allés voir pour vérifier notre vélo. Nous étions un peu inquiets, nous pensions que la roue était voilée. En fait, il n’en est rien.

DSCN2783

Franco, le mecanico. Il est aussi cycliste amateur.

 

Simplement l’un des rayons que nous avons fait changé était trop long. Ce qui veut dire que c’est peut être lui la cause de la crevaison (cf dernier post)

DSCN2782

Il faut vérifier souvent la tension des rayons à cause du poids que nous imposons au vélo. Maintenant nous avons une clef pour les resserrer si besoin. Cela évitera la casse.

 

 

 

 

 

DSCN2784

Ici le Père Matthéo (rogationniste). C’est lui qui nous a conduit chez Franco, tout en faisant aller sa sonnette devant nous pour nous ouvrir le passage et ne pas passer inaperçu.

 

 

 

 

 

Du coup, Franco a changé ce rayon là, nous en  a donné deux à la bonne taille et à vérifier la roue. Maintenant le vélo étant vérifié, nous pouvons partir l’esprit tranquille.

DSCN2785

Super système pour vérifier si la roue est voilée et rétablir la rectitude. Merci Franco.

De tout mal Dieu peut faire sortir un bien.

Quel drôle de titre ! Que nous est-il arrivé ?

Mardi 16, nous quittons Chiavari vers 8h, en direction de La Spezia. Nous le savons, ce sera un journée difficile. DSCN2447En effet il faut passer la fin des Alpes Maritimes.

Cela signifie monter, beaucoup et longtemps. Du coup, nous sommes à midi dans un lieu complètement désert, donc nous n’avons pas d’endroit pour acheter notre nourriture.

DSCN2482

Heureusement qu’il n’y avait aucun magasin.

Nous avons faim et nous sommes fatigués. Nous nous arrêtons à côté de la 1ère maison que nous voyons pour demander à manger.

Au début, nous mangeons sur la terrasse, une superbe pasta au pesto frais, avec des olives du jardin. Un délice. Pendant ce temps, eux déjeunent à l’intérieur. Ce qui fut touchant, c’est qu’après quelques explications, ils nous ont fait entrer pour le café, nous ont montré des photos de leur petite fille et pour finir nous ont offert un limoncello maison. Pas trop quand même parce qu’il nous reste encore 3 km de montée et 55 km jusqu’au soir.

DSCN2483

« Nous ne voulons pas accepter d’argent, nous sommes heureux de vous recevoir »

DSCN2488

Le dos de Benoît, la preuve de l’effort. Juste avant l’orage.

Après la montée, il faut sortir les K-way. Et c’est parti pour un bel orage. Par moment, le ciel gronde, et en continu, la pluie tombe. Quasiment une heure de pluie. Nous sommes trempés jusqu’aux os, malgré nos imper. Mais nous ne pouvons pas nous arrêter, il nous faut arriver à La Spezia.

DSCN2512

Le Père Fabrizio, salésien et nous devant Don Bosco.

A La Spezia, nous sommes reçus par des salésiens. L’accueil du Père est chaleureux, cela nous réconforte. Bien plus, le Seigneur continue de nous surprendre.

DSCN2507

Manarola de nuit. Allez voir des photos de jour sur google…

 Après une réunion, le soir le père nous rejoint et nous propose une surprise : nous rendre au Cinque Terre. C’est le lieu le plus visité d’Italie selon les gens d’ici. Mais c’est d’abord le lieu le plus beau d’Italie. 5 villes, ou villages, coincés entre mer et montagne. Entre chaque, la montagne.

Nous rentrons tard, épuisés, mais heureux des merveilles de la journée.

Lundi 22 septembre, San Marinella.

Nous sommes sur la côte, précisément à 58 km de Rome sur la Via Aurelia, une route de Rome à Nimes qui longe la côte, construite par les romains.

DSCN2631

Arrêt le long de la Via Aurélia, numéro SS1, 1ère route d’Italie.

Là, le pneu crève. Nous nous mettons sur le bas côté, le long d’une grille de maison.

DSCN2634

Alix s’occupe de réparer le trou

Se mettent à  aboyer, Charlie et Charlotta les deux chiens d’Enrico. Il vient voir, nous apporte de l’eau pour trouver le trou sur la chambre à air, ainsi que de l’eau fraîche pour nous.

La conversation s’engage sur notre voyage. Il comprend un peu le français. Il a beaucoup voyagé, plus de 130 pays visités.

DSCN2633

Les têtes de rayons. Pour information : nous avions cassé un rayon vers les 600km et un autre samedi 20. Ce que nous avons compris après, c’est que les têtes des rayons cassés, étaient restées dans la roue.Ce sont elles qui ont causé la crevaison, par l’intérieur.

 

DSCN2667

La terrasse, au niveau de la route.

 

Bref, à la fin de la réparation, Enrico nous propose de dormir chez lui cette nuit. Cet ancien architecte romain, vit au bord de l’eau, voir les pieds dans l’eau.

 

DSCN2662

La terrasse au niveau de la mer

DSCN2642

Vue de la maison où nous dormons

Nous sommes donc reçu comme des voyageurs par cet homme charmant, qui en fait, parle bien le français, et le comprend parfaitement.

Nous logeons dans la maison de son frère, juste à côté de chez lui. Nous y sommes seuls.

Le soir, Enrico nous emmène même au restaurant.

Comme quoi, de tout mal (qu’il soit naturel (les côtes) ou artificielle (la crevaison)) peut sortir un bien, de TRES GRAND BIENS

Nous entendre chaque semaine

Comme vous avez pu le constater, nous n’avons pas accès à internet de manière régulière. Mais il existe un moyen d’avoir tout de même de nos nouvelles chaque semaine et en plus par audio.

Grâce à Radio Maria en Belgique, vous pouvez prendre des nouvelles fraîches de notre périple. En début de semaine, nous sommes en contact téléphonique avec Jos Decock, qui très généreusement ( nous le remercions au passage ) prend le temps de traduire notre conversation pour les personnes flamandes qui nous suivent.

Vous ne comprenez pas le flamand, ce n’est pas grave. La traduction est faite à la suite de la conversation. Ecoutez, c’est vraiment sympa. Pour cela deux possibilités :

  1. écoutez Radio Maria sur internet en direct le vendredi à 13h45 et 20h, ou le mercredi suivant à 11h ou 20h35. http://www.radiomaria.be/luister.php
  2. écoutez le podcast. Radio Maria essaie gentiment de mettre l’émission au plus vite sur internet. http://www.radiomaria.be/downloads.php
DSCN2393

procession mariale à Gênes

1000 kilomètres

Un rapide article pour vous dire que nous sommes toujours en vie !!!

Nous avons passé les 1000 km jeudi dernier et continuons notre route avec un bon rythme (95 km hier ) pour arriver à Rome mardi soir prochain.

Comme nous y resterons plusieurs jours, nous aurons alors le temps d’écrire davantage !

DSCN2526

La pizza des 1000 km !

DSCN2512

Le père Fabriccio, salésien, nous accueille au patronage de la Spezia.

DSCN2544

Où est-ce??

Anecdotes de la semaine…

Samedi 6 septembre

La dernière montée pour rejoindre saint Joseph à Cotignac fut éprouvante. Arrivée en haut, nous nous apercevons que ce sont les bénédictines qui sont présentes et non les frères de saint Jean. Elles ne peuvent nous accueillir pour la nuit. Nous saluons donc saint Joseph puis redescendons pour remonter à Notre Dame de Grâce où sont les frères. Le soir nous nous couchons fatigués mais ravis de notre pèlerinage.

DSCN2256 DSCN2243

Dimanche 7 septembre

Après un repos dominical savoureux au foyer, Maman Alix fait la cuisine pour les 4 jeunes qui rentrent le soir après un match de foot contre d’autres jeunes de Cotignac.

DSCN2244

Chapelle et chambres des jeunes du foyer

Lundi 8 septembre

Première avarie : nous cassons un rayon dans  » une super longue descente avant un rond point où on pouvait prendre un beau virage et tout et tout » explique Benoît ! pas de panique, il est réparé à Fréjus et nous achetons 2 nouveaux rayons en réserve.

Mardi 9 septembre

Bon à savoir :

1. le mardi matin à l’église ste Bernadette à st Raphaël, les paroissiens boivent le café ! Merci pour l’accueil !

2. nous pouvons recevoir l’indulgence plénière en la basilique Notre-Dame de la Victoire ( de Lépante ) à st Raphaël.

DSCN2282

Notre Dame de la Victoire

DSCN2285

Basilique Notre Dame de la Victoire Saint Raphaël

Nous arrivons à Cannes avec pour indication : « église saint Nicolas, rue saint Victor ».  Il n’existe pas d’église st Nicolas et personne ne connaît la rue saint Victor. C’est finalement une assemblée de chauffeur de taxi qui la retrouve sur leur plan. Tout cela pour devoir rejoindre l’église du Prado où nous attend un prêtre en soutane heureux de connaître un 3è frère Poidevin !

Mercredi 10 septembre

Benoît anime un atelier foot entre 10h et 11h pour des enfants du patronage de 7 à 12 ans. Cela change des ados !

DSCN2317

Le patronage saint Nicolas ( en fait, nom de la paroisse ) à Cannes

 

 

 

 

 

 

 

Le soir, découverte de Monaco, nous dormons dans un appartement troglodyte derrière l’église sainte Dévote. Nous sommes au – 10, à côté d’un parking souterrain et au-dessus de la gare. Merci au chef de la gare, 21è personnage de l’état monégasque pour son accueil chaleureux.

DSCN2326

L’église sainte Dévote.

Jeudi 11 septembre

DSCN2331

Passage de la frontière italienne. A Menton, un monsieur salue au moment où Alix prend la photo !

DSCN2351

Une vraie piste cyclable de 20 km avec des tunnels spéciaux pour nous ! Merci aux italiens, cela rattrape l’asphyxie due aux mobylettes qui nous doubleront sans cesse par la suite.

Vendredi 12 septembre

DSCN2379

Notre logement du soir

DSCN2374

Ici, dans la région de Spotorno et Gênes, beaucoup de façades sont en trompe-l’oeil

Samedi 13 septembre

C’est le 15 août pour la paroisse san Quirico ! Procession, kermesse, concert, dîner paroissial, tout y est !

DSCN2393

« Tiens des touristes français ! » nous lance, en français, don Thomas avec un grand sourire ! Le repos dominical s’annonce trrrrrès bien !

Dimanche   14 septembre,fête de la Croix Glorieuse

Nous sommes impressionnés par le contraste entre…

DSCN2403

l’extérieur …

DSCN2395

et l’intérieur…

 

 

 

 

 

 

 

 

de cette église dédiée à saint Cyr et sainte Juliette comme l’indiquent de magnifiques fresques.

Première frontière !

samedi 13  septembre

En attendant un article plus long, voici quelques photos d’Italie.

DSCN2336

Frontière italienne que nous avons passée jeudi 11.

DSCN2361

Depuis notre chambre, chez des soeurs clarisses, lors de notre première nuit italienne à Imperia.

DSCN2369

La mer Méditerranée est bonne !

DSCN2342

Petite pause bien méritée !

 

 

 

 

 

 

 

 

Et nous repartons pour Gênes …